Construction d’une villa contemporaine à Limonest

  • 0
  • 15 septembre 2013
015

 

Évolution des travaux en images :

Listing des lots de travaux exécutés :
- Terrassement/VRD : épandages eaux usées et eaux pluviales séparés, cuve de  récupération des eaux pluviales.
- Maçonnerie :  murs banchés au sous-sol et murs béton cellulaire au RDC (30cm) et R+1 (20cm) ; dalles en poutrelles et hourdis sauf portes à faux  et dalles sur pilotis en dalles pleines.
- Charpente : chevrons porteurs, isolation 30 cm laine de roche et pare-vapeur.
- Couverture : bac acier laqué RAL7016 à profil joint debout.
- Zinguerie / étanchéité : membrane PVC + gravillons.
- Menuiseries extérieures : aluminium laqué RAL7016 à profil bord droit (marque LEUL) et à rupture de pont thermique, double vitrage 4.20.4.
- Façades : sous-sol et RDC enduits type PAREX lumière, R+1 habillés en bacs acier laqué à joint debout idem couverture mais en pose verticale.
- Chauffage : pompe à chaleur aérothermie air eau (marque VEISSMANN) + plancher chauffant, chauffe-eau solaire, ventilation simple-flux.
- Plâtrerie/peinture.
- Menuiseries intérieures.
- Electricité générale.
- Plomberie/sanitaires.
- Chape liquide + finition béton ciré sur séjour, cuisine, salle à manger et hall.
- Parquets.

Livraison :
Juillet 2012

Durée d’études :
8 mois d’études + prévisions de 9 mois de chantier

Présentation du projet :
La maison est encastrée le plus possible dans la pente et repoussée au fond de la parcelle à l’Est pour limiter au maximum son impact visuelle dans le paysage.
Elle est d’une volumétrie simple pour trouver une belle harmonie avec le terrain existant et son environnement naturel :
Un premier volume de sous-sol suivant les courbes de niveaux et traité en gabions permet d’installer un sorte de grand socle minéral qui assoit la maison sur le terrain et dans la paysage existant : il abrite garage et pièces techniques (chaufferie, cave)
Un volume en rez-de-chaussée se développe en « L » au-dessus du sous-sol de manière à offrir une double orientation (Nord-Sud et Est-Ouest) à l’ensemble des pièces de vie qui y sont installés. L’aile du bâtiment orienté Nord-Sud est recouverte par une toiture métallique à faible pente qui fait écho à la pente naturelle en dessous.
Enfin, un dernier volume en toit-terrasse végétalisé et orienté Est-Ouest abrite l’ensemble des pièces de nuit.
Cette volumétrie générale en forme de « L » permet en outre d’encadrer tout un jardin paysager en escalier installé sur le haut du terrain en promontoire au Sud, tout en faisant en sorte que la maison fasse écran au vent du Nord ; et permettant d’offrir en outre de très larges points de vue sur les grands paysages beaujolais.

Une piscine naturelle est aménagée à la pointe Ouest de la parcelle : le volume aménagé pour la piscine et la terrasse extérieure qui l’entoure est réalisé en creux par rapport à la pente naturelle du terrain : là encore, cette configuration permet de s’abriter des vents du Nord tout en limitant au maximum l’impact visuel de la piscine dans le paysage.

En résumé, l’ensemble du projet architectural et paysager proposé consiste à installer une architecture inscrite dans la pente naturelle du terrain existant, en épousant les contours et s’inspirant de la palette de couleurs du contexte paysager (notamment de la forêt à l’Est) de manière à s’intégrer et se fondre au maximum au paysage local malgré la taille notoire de la maison construite.

N'hésitez pas, parlez nous de votre projet Contactez-nous !